Consulter
le journal
Affaire Theranos : le parquet requis quinze ans de prison contre Elizabeth Holmes
Hercule, Robin, Sparrow… Ces robots qui témoignent des ambitions de grandeur d’Amazon
« Le cours du blé mené en bateau »
« Une consommation normale sans changement d’habitude conduit au désastre écologique »
La Coupe du monde 2022 « neutre en carbone » ? Ce que cachent les promesses intenables du Qatar
Comment le Groupe Wagner, l’armée de mercenaires de Poutine, exploite l’or du Soudan avec la complicité du pouvoir
« Amazonia, l’archipel englouti » : un documentaire du « Monde »
Comment faire de l’art avec du noir : Pierre Soulages expliqué en vidéo
L’affaire de l’« Ocean-Viking », un désastre européen
« Les grandes séries télé peuvent être vues au prisme de la philosophie »
« En France, la nomination de Pap Ndiaye a soulevé de la suspicion, alors qu’au Royaume-Uni celle de Rishi Sunak a été célébrée »
« Une consommation normale sans changement d’habitude conduit au désastre écologique »
Claire Denis, réalisatrice : « Je suis d’une génération où les femmes devaient se débrouiller seules »
« Vivance » : la route de David Lopez
Salto, le Netflix à la française, joue son avenir
Banksy dévoile une œuvre en soutien à l’Ukraine, dans la banlieue de Kiev
Le lirac, une pépite dans l’ombre de châteauneuf-du-pape
Objet écolo : le porte-gourde en macramé
Vestes Lantern, une lumière dans la nuit
« Patron incognito » sur M6 : le masque et la thune
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
Il n’est jamais trop tôt pour développer sa fibre musicale. Dès 3 ans, le temps d’une exposition, d’un concert ou d’un atelier, on s’éveille à l’opéra, à la musique baroque ou électronique, aux sons des instruments et des animaux.
Par
Temps de Lecture 4 min.
Article réservé aux abonnés
Des grillons et des baleines, une symphonie, des fables jouées, un orgue monumental, un orchestre au diapason, une chorale improvisée, des concerts percutants… Proposition musicale éclectique, pour tous les âges, surtout les petits.
Si cette exposition, inaugurée le 20 septembre, n’est pas entièrement destinée aux enfants (contrairement à la Philharmonie des enfants – un grand espace permanent consacré à l’éveil à la musique des enfants de 4 à 10 ans), il est très agréable d’explorer en famille « Le grand bestiaire sonore » proposé par « Musicanimale ». D’autant qu’un parcours dont le plan est distribué à l’entrée met en avant plusieurs dispositifs interactifs, que les plus de 6 ans se feront un plaisir de manipuler, tels les appeaux utilisés par les chasseurs pour imiter le chant des oiseaux.
Impressionnés par les costumes des animaux de La Flûte enchantée, puis par le majestueux cerf empaillé et son alter ego vivant, qu’une vidéo diffusée en arrière-plan capte en train de bramer dans la brume, les petits se laissent bercer par les contes, les bruits et les musiques qu’ils écoutent à l’envi en branchant leur casque devant l’œuvre de leur choix. Les chants des coqs, des cigognes et des grillons, les bruits d’un escargot mangeant une feuille ou de la forêt la nuit les sensibilisent à la beauté et à la fragilité du vivant. Le chant des baleines que l’on voit danser au fond de l’océan les émerveille. L’air strident et entraînant de La Reine de la nuit, extrait de La Flûte enchantée, a suscité une passion pour Mozart chez une petite fille de 6 ans. On n’en demandait pas tant ! En complément de la visite, on peut s’inscrire en famille à l’atelier Orchestranimal qui permet de composer son propre bestiaire musical à l’aide d’instruments de musique du monde entier.
Par ailleurs, toujours à la Philharmonie de Paris, des « récréations musicales » permettent toute l’année aux parents d’assister à un concert le dimanche à 15 h 30 ou 16 heures pendant que leurs enfants (âgés de 4 à 9 ans) sont accueillis par des musiciens et des animateurs pour un temps récréatif, mêlant goûter, jeux et activités musicales (tarif : 12 euros, trois heures).
« Musicanimale. Le grand bestiaire sonore », jusqu’au 23 janvier 2023. Du mardi au jeudi, de 12 heures à 18 heures. Vendredi, de 12 heures à 20 heures. Samedi et dimanche, de 10 heures à 20 heures. Tarifs : 12 €, 10 € (de 26 à 28 ans), 7 € (de 16 à 25 ans et bénéficiaires des minima sociaux), gratuit pour les moins de 16 ans. Plus d’infos sur les récréations musicales : Philharmoniedeparis.fr.
La Cité de la musique-Philharmonie de Paris. 221, avenue Jean-Jaurès, Paris 19e. Accès en transports en commun (métro, tramway, bus).

Il vous reste 53.94% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

Catégorisé: