Le chauffe-eau, aussi nommé cumulus est sans doute un des appareils les plus énergivores au sein d’une installation électrique comme nous avons eu l’occasion de le voir dans notre test de l’éco compteur Legrand. Envisager la connectivité et le pilotage de ce dernier peut alors avoir un intérêt certain au sein d’une maison connectée. Nous allons voir dans ce guide comment procéder et nous n’allons pas nous centrer uniquement sur le pilotage domotique.
Ainsi, que vous soyez équipé d’une box domotique ou non, nous allons vous expliquer comment faire. Car ce qui est intéressant, c’est qu’il n’est pas obligatoire de posséder un système domotique pour y parvenir. Même si ce dernier permet d’aller bien plus loin, vous allez voir qu’il n’est pas utile d’investir pour commencer à économiser sur votre facture grâce à une gestion intelligente de l’alimentation du cumulus.
Il est important de rappeler que nous allons évoqué ici des modifications dans le tableau électrique, il convient donc de bien étudier votre installation avant et surtout, intervenir avec une installation mise hors tension. Si vous avez un doute ou ne savez pas ce que vous faites, faites faire cette opération par une personne expérimentée.
Cet article et ses schémas sont donnés à titre indicatif. Nous ne pourrions être tenu responsable d’une mauvaise opération sur votre installation, ce guide n’est là qu’à titre d’information et de démonstration.
Avant d’intervenir, pensez à vous munir de votre VAT !
Historiquement, les maisons équipées de chauffage électrique, ou production d’eau chaude électrique utilisait un abonnement bénéficiant d’heures creuses. Il s’agit d’un abonnement qui permet de bénéficier d’une tarification plus avantageuse sur une tranche de 8 heures de la journée. Pratique pour les possesseurs d’un cumulus, qui peut alors être activé uniquement pendant cette période.
Comment ? Pour cela le fournisseur envoie un signal depuis votre compteur, signal qui est capté par un équipement dans le tableau électrique que l’on nomme le contacteur jour/nuit et qui actionne automatiquement l’alimentation du chauffe-eau.
Oui mais voilà, les temps changent et de plus en plus de sites évoquent l’inutilité de l’abonnement HP/HC (Heures Pleines / Heures Creuses). Je reste dubitatif sur cette théorie personnellement mais si tel est le cas, il faut un moyen de déclenchement de la chauffe du cumulus sous peine de le voir constamment alimenté. Certains diront et à juste titre qu’il n’est plus nécessaire de temporiser l’alimentation et la chauffe du ballon car celui-ci dispose d’un thermostat et ne chauffe pas constamment. C’est effectivement vrai, mais pouvoir en contrôler l’alimentation et ne pas l’autoriser à se déclencher sur les plages horaires les plus consommatrices du foyer, peut aussi avoir un certain avantage. En effet, les plus de 2000W consommés par le chauffe-eau, déclenchés au mauvais moment de la journée vont conduire à un dépassement d’abonnement. Et si vous êtes sous Linky c’est la coupure assurée ! Ce dernier ne fait pas de cadeau et sa tolérance est plus que limité contrairement aux anciens compteurs.
Autre cas connu pour économiser, le fait de couper l’alimentation du chauffe-eau quand vous vous absentez sur plusieurs jours. Il est tout à fait possible de forcer cela manuellement en positionnant votre contacteur jour/nuit en position 0. Inconvénient, vous devrez repassez ce dernier en position marche forcée (position 1) à votre retour pour forcer la chauffe, et surtout, vous n’aurez pas d’eau chaude avant plusieurs heures. Assez embêtant donc.
Grâce au module connecté, vous pouvez donc actionner la mise en veille de l’alimentation quand vous partez en vacances, et pourrez l’activer à distance quelques heures avant de rentrer, voire même, la planifier !
Connecter un chauffe-eau est une excellente idée, mais attention, il s’agit d’un appareil extrêmement consommateur et qui sollicite beaucoup le courant électrique. Bien que les modules relais connectés disposent de puissance maximale supportée, je déconseille très fortement d’utiliser un relai connecté directement sur le circuit électrique du chauffe-eau. Le risque d’échauffement, d’usure prématurée du relais, voire d’incendie est important avec une utilisation en direct sur le circuit.
En revanche, utiliser un module relais connecté à contact sec, associé à un contacteur jour/nuit est une alternative sécurisée et intéressante à la classique temporisation EDF. Vous pouvez continuer à activer le circuit pendant les heures creuses si vous en bénéficiez encore, ou n’activer la chauffe que quelques heures dans la journée si vous n’en n’avez plus.
Enfin et surtout, que vous soyez ou non sous la formule HC/HP, vous aurez la possibilité de neutraliser la chauffe en votre absence, mais pourrez l’activer à distance ou de manière programmée la veille de votre retour, pour avoir de l’eau chaude dès votre retour de vacances.
Si vous êtes sous un environnement domotisé, vous aurez l’embarras du choix pour ce qui est du module. Bien évidement le premier choix se portera sur un module conforme à votre protocole principal. Que ce soit en Zigbee ou en Z-Wave, il y a des modules de qualité sous les deux protocoles.
En effet, si vous disposez toujours de la formule heures creuses, il est intéressant de conserver la synchro avec le signal envoyé via le réseau du fournisseur. Pour cela, il est possible soit de planifier les horaires de déclenchement, soit, si vous avez un système domotique, d’utiliser l’information collectée par un module télé-information. Un simple scénario qui quand le module de téléinfo détecte le passage en heures creuses, déclenche le relais et inversement.
Pour l’exemple, nous allons proposer un scénario qui utilise l’état du signal HC/HP relevé par le module télé-info et active ou le chauffe-eau.
Un scénario qui vous l’aurez remarqué prend également en compte l’état de présence. En effet, si vous indiquez un statut absent, le scénario n’activera pas la chauffe du ballon tant que cet état sera actif. Un état qui sera piloté par un second scénario qui coupera l’alimentation du chauffe-eau dès son activation.
Vous pourrez ensuite activer à distance la remise en route quelques heures avant le retour à la maison, ou mieux encore, utiliser l’intelligence de la domotique pour planifier cette remise en route. Dans ce cas, rien à faire pour vous.
Car oui, c’est tout à fait possible. Si fut un temps ce type de montage était totalement dépendant d’un système domotique complet, aujourd’hui, connecter l’alimentation d’un chauffe-eau et en gérer la programmation ou le déclenchement depuis son smartphone est un jeu d’enfant et ne nécessite que très peu d’investissement.
Pour ce faire, je vous propose de mettre en situation un des derniers modules de la marque Shelly, il s’agit du relais Shelly Plus 1 qui dispose d’un contact libre de potentiel. Le principe est exactement le même qu’avec un système domotique, on ne pilote pas directement la charge électrique du chauffe-eau, mais simplement le contacteur, qui se chargera de gérer la commutation du circuit de puissance comme il sait le faire et surtout car il est prévu pour.
Une fois le câblage en place, vous n’aurez plus qu’à piloter l’alimentation de votre chauffe-eau, d’où vous voulez avec un simple smartphone. L’application Shelly est sans doute une des plus abouties dans la multitude d’applications d’objets connectés.
Les options sont nombreuses, on peut notamment jouer une planification assez semblable à ce que nous mettons en place sur la domotique Jeedom dans la première partie de ce guide. Moins intelligente peut-être, mais il est tout à fait possible de planifier un démarrage puis un arrêt de la chauffe selon un plage horaire récurrente.
De même, bien qu’il soit possible de l’activer à distance, l’applicatio Shelly permet aussi de planifier un démarrage la veille de votre retour de vacances par exemple, pour ne rien à voir à faire une fois parti.
Rien de tel que des données concrètes pour illustrer le gain que permet ce genre de dispositif. Partant du principe que la chauffe méridienne n’est pas réellement utile et génère de la consommation parasite. Si l’enclenchement du chauffe-eau est régi par un module domotique, vous êtes totalement indépendant du signal envoyé par le compteur et « shunter » alors cette activation. Le résultat est sans équivoque, la consommation sur le temps de midi est divisée par deux !
Comme vous le voyez, si la domotique permet sans doute un pilotage bien plus fin et poussé. Ce n’est pas une obligation et un simple module relais intelligent connecté en Wi-Fi comme le module Shelly, un module à moins de 20€ comparé à un module Z-Wave Fibaro, certe de renom, mais commercialisé 69€ tout de même. Il existe bien sûr d’autres marques possibles sous protocole domotique. On peut par exemple citer Qubino qui propose des modules de qualité égale à Fibaro. Il y a également le récent module relais Z-Wave Zooz qui peut répondre à ce besoin, ou bien d’autres marques sous le protocole Zigbee. Sinon, sachez que le module Shelly est également parfaitement compatible avec Jeedom ou Home Assistant via un plugin ou une intégration dédiée sur les deux systèmes. C’est donc finalement notre choix préféré au domo-lab et celui que nous vous conseillons si vous envisagez de connecter votre ballon d’eau chaude.
«
Voilà plusieurs semaines que j’ai le NSPanel en attente de test mais que je n’avais toujours pas trouvé le temps de me pencher dessus. Il faut dire…
Si vous ne connaissez pas encore MQTT, voilà une bonne occasion de combler ce manque. Il s’agit effectivement d’un service si utile quand on…
Que ce soit dans un environnement domotique, ou plus généralement au sein de la maison connectée, automatiser la gestion d’une lumière dans un espace ou…
Nous vous parlions il y a quelques jours de la volonté de IFTTT à enfoncer le clou sur la monétisation de son service. Une actualité qui vous a fait beaucoup…
Chef de projet informatique, anciennement informaticien spécialisé dans l’IT industrielle, le réseau et les bases de données. Un peu geek à mes heures perdues, je me suis mis à la domotique en 2012 pour sécuriser mon domicile.
Depuis, je test, j’installe, je code, j’améliore mon installation et surtout, je partage avec vous mon expertise via ce blog pour améliorer votre quotidien dans la maison connectée !
Historiquement, les maisons équipées de chauffage électrique, ou production d’eau chaude électrique utilisait un abonnement bénéficiant d’heures creuses. Il s’agit
Connecter un chauffe-eau est une excellente idée, mais attention, il s’agit d’un appareil extrêmement consommateur et qui sollicite beaucoup le
Si vous êtes sous un environnement domotisé, vous aurez l’embarras du choix pour ce qui est du module. Bien évidement
Car oui, c’est tout à fait possible. Si fut un temps ce type de montage était totalement dépendant d’un système
Une fois le câblage en place, vous n’aurez plus qu’à piloter l’alimentation de votre chauffe-eau, d’où vous voulez avec un
Rien de tel que des données concrètes pour illustrer le gain que permet ce genre de dispositif. Partant du principe
Comme vous le voyez, si la domotique permet sans doute un pilotage bien plus fin et poussé. Ce n’est pas

source

Catégorisé: