Les élus au Conseil régional de Bretagne pourront désormais s’exprimer en breton et en gallo dans l’hémicycle avec une traduction simultanée en français. “Ce qui constitue une première en France”, annonce ce mercredi le président de Région.
C’est officiel depuis ce mercredi : les élus au Conseil régional de Bretagne peuvent s’exprimer en breton et en gallo lors des sessions plénières, avec une traduction simultanée en français. Une première en France. “Ça existe ailleurs en Europe mais c’est un cas unique en France. C’est une fierté” déclare Loïg Chesnais-Girard, président socialiste de la région Bretagne.



“C’est une avancée intelligente qui montre un respect pour celles et ceux qui souhaitent s’exprimer dans ces langues-là dans une république sereine et détendue par rapport aux langues régionales” ajoute-t-il.

Selon la dernière étude diffusée par le Conseil régional, on compte, en Bretagne, environ 207.000 locuteurs en breton et 191.000 pour le gallo, alors que la région comptabilise environ 3.350.000 habitants.
Une dizaine de conseillers régionaux sur 83 parlent gallo ou breton, selon le service de presse du Conseil régional. “On sait qu’en Europe il y a des dizaines de langues qui risquent de disparaître. Ça ne peut pas nous laisser de marbre. Certains diront, par rapport à l’Ukraine, au changement climatique…Oui, mais notre humanité est aussi de travailler sur des sujets comme la culture, les langues, nos identités” estime Loïg Chesnais-Girard.
Jusque-là, des élus s’exprimaient parfois en breton ou en gallo avant de traduire eux-mêmes leurs propos en français. Dès la session plénière du Conseil régional des 7 et 8 avril prochains, une cabine de traducteurs sera installée dans l’hémicycle.

source

Catégorisé: