Le média
de la vie locale
C’est un phénomène qui touche de nombreux restaurants McDonald’s en France et du côté de Limoges. Depuis le 1er janvier 2023, les repas sont servis dans de la vaisselle réutilisable. Une vaisselle qui plaît aux clients et qui n’hésitent pas à repartir avec.
Fini les cornets de frites et les gobelets en carton dans la restauration rapide. Depuis le 1er janvier, chaque enseigne est dans l’obligation de servir les repas, sur place, dans de la vaisselle réutilisable. La célèbre enseigne américaine McDonald’s a sorti sa propre gamme. Et elle à l’air de plaire aux clients qui rentrent à la maison avec. La Haute-Vienne et l’agglomération de Limoges ne fait pas exception.
En plein dégustation de son burger dans le restaurant des Casseaux à Limoges, Gaël nous avoue qu’il va partir avec son cornet de frites en plastique rouge avec le logo de l’enseigne américaine. “Pour la collection, pour avoir la marque à la marque à la maison”, reconnaît-il. “McDonald’s c’est emblématique et je ne pense pas que ça va leur coûter bien cher”, dit-il encore.
Alors tous les clients du jour ne sont pas collectionneurs de gadgets à l’effigie de McDonald’s, mais il reconnaisse tout de même l’intérêt d’une telle mesure. “C’est bien pour la planète”, se félicite Isabelle, 49 ans, qui “ne voit pas l’intérêt de partir avec”. “Avant il y avait plein de papier, la c’est beaucoup mieux. C’est plus propre. Mais je n’en ai pas piqué”, sourit Tom, 16 ans.
Les restaurants limougeauds se sont donc mis en règle par rapport à la loi et cette vaisselle réutilisable est disponible dans les six restaurants de l’agglomération et les neuf que compte la Haute-Vienne. Mais Alain Besson, le gérant de 5 des 6 restaurants autour de Limoges, a bine constaté ces vols de verres, de cornets ou encore de bols de salade.
“Les gens pensent que c’est collector parce qu’ils trouvent cette vaisselle sympathique mais quand ça se trouve dans la France entière c’est tout de suite moins collector”, explique-t-il. “Mais bon, qu’est ce que vous voulez que l’on fasse ? J’espère que cela va s’arrêter rapidement quand les gens auront terminé leurs collections”, précise Alain Besson.
Un fléau qui touche même sa famille. “C’est vrai que mon fils était allé dans un restaurant il y a de cela six mois (ndlr : quand le dispositif était en expérimentation) et il était reparti avec un verre. Bon il était prêt à le rendre parce que lui avait dit que s’il voulait de la vaisselle je pouvais lui en donner mais pas la voler”, se rappelle-t-il. Difficile pour lui, par contre, de dire l’impact de ces vols sur son activité. Selon lui, il s’agit d’un effet lié à la nouveauté et s’attend à voir les vols diminuer avec le temps.
Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Votre radio locale
L’essentiel de l’information de votre France Bleu.
En cliquant sur "M'abonner", j'accepte que les données recueillies par Radio France soient destinées à l'envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Votre radio locale
L’essentiel de l’information de votre France Bleu.
En cliquant sur "M'abonner", j'accepte que les données recueillies par Radio France soient destinées à l'envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
France Bleu 2023 – Tous droits réservés

source

Catégorisé: