Citron, bicarbonate, charbon… Plutôt que les dentifrices du commerce, vous préférez utiliser des produits naturels pour conserver ou retrouver les dents blanches ? Ces recettes maison ou vues sur internet et les réseaux sociaux se révèlent en réalité catastrophiques pour l’émail qui recouvre vos dents.
« Certaines utilisent du jus de citron, associé ou pas à du bicarbonate de soude, se lamente le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD). Le jus de citron donne une sensation immédiate de dent claire car il va déminéraliser l’émail des dents, le rendre crayeux et donc de couleur blanche. C’est bel et bien une dissolution de l’émail qui, une fois qu’il a disparu, ne repousse pas. » Pire, cette solution désastreuse produira à terme l’effet inverse du but recherché, car « sous l’émail se trouve la dentine, plus jaune, qui va peu à peu apparaître, de façon irréversible ».

À LIRE AUSSI >>> Blanchiment des dents, trop de produits nocifs ou inutiles
 
Bain de bouche, mousse, gel, poudre de charbon, lampe à lumière bleue, etc. Nous avons demandé l’avis d’Éric Bonnet, chirurgien-dentiste, spécialiste des techniques d’éclaircissement. Sur 12 systèmes et produits destinés à blanchir les dents, les deux tiers sont à éviter et aucune étude scientifique n’a validé l’efficacité des 4 autres.

Retrouvez notre étude et ses conclusions dans le hors-série Spécial dents : prévenir et soigner. Un magazine mordant, qui lève le voile sur les produits efficaces ou nocifs, les gadgets de soin bucco-dentaire… Pénétrez dans l’univers douteux des centres dentaires, notez ce qui est pris en charge par le 100 % santé, et repérez les mutuelles les plus adaptées à votre cas.
La poudre de bicarbonate de sodium seule pour se brosser les dents ne vaut pas mieux : « La granulométrie est trop importante et rend le brossage plus abrasif que polissant, avec le risque de créer des microlésions. »

Le Dr Lequart alerte aussi sur la mode de la poudre de charbon, seule ou dans des dentifrices. « Nos confrères américains ont été les premiers à nous alerter sur ce phénomène. Certains patients arrivaient avec des dents totalement dépourvues d’émail, parce qu’ils l’avaient complètement abrasé ! »

Même risque avec plusieurs dentifrices dits blanchissants, très polissants, qui, utilisés plus de deux fois par semaine, peuvent entraîner une usure prématurée de la surface des dents. L’UFSBD réclame d’ailleurs l’affichage du pouvoir abrasif sur les dentifrices.

À LIRE AUSSI >>> Centres dentaires, pourquoi certains dérapent
Mon contrat Butagaz
a été reconduit avec Mega Énergie. Surprise, j’ai eu 2 900 € de régulation : ma facture est passée du simple au double avec la même consommation !

source

Catégorisé: