800€
Lorsque Xiaomi lance un nouveau produit, c'est toujours un évènement, tant le fabricant nous a habitué à révolutionner un peu chaque domaine qu'il touche, en proposant des produits performants à un tarif très agressif. Cette fois, c'est au tour du nouveau robot aspirateur Xiaomi Mi Mop 2 Ultra, qui a la particularité d'être doté de la technologie 3D d'évitement d'obstacles, ainsi que d'une station de vidage automatique. Je vous propose de le découvrir plus en détails.
Le Xiaomi Mi Mop 2 Ultra est en réalité composé de deux parties: le robot aspirateur en lui même, qu'il est possible d'acheter seul, et la station de vidage automatique, qu'on peut acheter séparément.
Découvrons les plus en détail.
Le robot en lui même se présente comme beaucoup de modèles disponibles sur le marché: de forme ronde, tout de noir vêtu, accompagné d'une petite station de charge, d'un module serpillère, et d'un petit outil de nettoyage.
Le Xiaomi Mi Mop 2 Ultra est solide, robuste et bien construit. Le dessus a une finition noire brillante tandis que le côté et le pare-chocs sont noirs mats.
Après quelques semaines d'utilisation, il n'y a aucune rayure ou signe d'usure, signe de matériaux de bonne qualité.
Côté dimensions, il mesure moins de 10cm de haut, pour un diamètre de 35cm, et passera donc sous la plupart des meubles.
De prime abord, il ressemble à beaucoup de concurrents. Mais la tour qui abrite le capteur laser LDS, permettant une cartographie à 360° de tout le logement, est flanquée d'un capteur ToF (sorte de petite caméra) à l'avant qui permet de détecter les petits objets et câbles, et de les éviter lors du nettoyage. Ces eux technologies constituent la technologie 3D d'évitement d'obstacles, qui est l'un des points forts de ce nouveau modèle.
Sur le dessous, on trouve quatre capteurs de surface, la brosse centrale et une seule brosse latérale à trois dents. Les roues de grand diamètre sont inclinables et recouvertes de caoutchouc, ce qui permet de franchir la plupart des obstacles jusqu'à une hauteur maximale d'environ 2 centimètres.
Le réservoir d'eau est également inclus ainsi qu'une serpillère (mop) pour le lavage des sols, de type traditionnel, donc sans aucune vibration du chiffon mais avec la possibilité de régler le débit d'eau à travers l'application.
Le bac à poussières de 550ml est accessible par le dessus du robot. Le bac dispose également d'un filtre Hepa.
La station de vidage automatique peut être achetée séparément, et n'est compatible qu'avec le modèle Ultra (pas avec le Mi Mop 2S ni le Mi Mop 2 Pro, annoncés en même temps que ce modèle Ultra).
À l'intérieur de l'emballage est fourni un deuxième réservoir à installer sur le robot qui diffère du standard par l'ajout de deux volets qui permettent d'aspirer la saleté collectée, pour l'envoyer dans la station équipée d'un sac d'une capacité de quatre litres, ce qui devrait permettre une autonomie d'environ un mois sans avoir à vider le moindre bac à poussière.
Sur le dessus de la station se trouve un bouton rétro-éclairé qui permet de lancer le nettoyage du robot par une pression courte, et de lancer l'auto-vidange par une pression longue.
L'accès au réservoir de 4 litres se fait simplement en relevant le couvercle de la station.
La station de vidage fait évidemment office de station de recharge pour le robot:
Pratique, l'arrière propose un système d'enroulage du cordon, pour ranger proprement le surplus de longueur.
Une fois le robot en place, l'encombrement reste assez limité, puisque cette station mesure 285 x 397 x 468mm.

Sans surprise, ce robot aspirateur s'utilise avec l'application Xiaomi Home (disponible pour iOS et Android), qu'on commence à bien connaitre. On demande à ajouter un nouvel appareil, et le Xiaomi Mi Mop 2 Ultra est automatiquement détecté.
On lui donne un nom, on l'affecte à une pièce, et le tour est joué.
Il suffit de suivre les consignes de l'assistant pour positionner correctement la station d'accueil.
La première fois l'écran d'accueil sera vide, évidemment. Il faudra un premier passage du robot dans le logement pour qu'il génère la carte de celui ci. Vous pouvez visualiser sur cet écran la carte et le chemin parcouru par le robot lors du dernier nettoyage, surveiller la recharge et lancer le nettoyage.
Le robot découpera automatiquement les pièces en fonction des couloirs et pas de portes qu'il peut passer. On pourra ainsi lancer un nettoyage complet, tracer une zone de nettoyage précise, ou indiquer la pièce à nettoyer en la sélectionnant simplement. D'un geste vers le haut, on règle la puissance d'aspiration sur quatre niveaux (silencieux, standard, haute puissance et turbo) et le lavage sur trois niveaux (bas, moyen, haut).
Grâce aux paramètres, vous pouvez modifier et renommer les pièces et ajouter des zones interdites. Vous pouvez créer un mur virtuel pour éviter l'accès à une pièce ou une zone spécifique que le robot ne doit pas nettoyer ou une zone que le robot ne doit pas laver (correspondant par exemple aux tapis, car le Xiaomi Mi Vacuum Mop 2 Ultra n'est pas équipé d'un capteur permettant de reconnaître les tapis). Il est même possible de renommer les pièces pour mieux s'y retrouver. La gestion de la carte est donc complète, sans oublier qu'il est possible de gérer plusieurs cartes (si vous avez par exemple un rez de chaussée et un ou plusieurs étages).
Le menu paramètres propose de nombreuses options pour ajuster le fonctionnement du robot. Dans le cas de très grands logements, par exemple, la fonction “reprendre le nettoyage” sera très pratique: si le robot se décharge, il retourne à la base pour se recharger et reprendre à partir du point d'interruption.
Il est bien sûr possible de programmer le robot pour qu'il effectue sa tâche automatique aux jours et heures programmées. Pratique, on peut procéder au nettoyage complet du logement, ou seulement certaines pièces via cette programmation horaire.
Il est possible de décider de vider le réservoir à poussière après un, deux ou trois cycles de nettoyage, afin d'optimiser le fonctionnement et de réduire les déchets. Pratique, le mode DND permet de définir un créneau horaire durant lequel le robot ne doit pas faire de bruit: il ne fonctionnera pas pendant ces horaires, et n'émettra aucune annonce vocale.
Concernant les annonces vocales, il est possible d'opter pour des annonces en français. Une jolie voix féminine vous annoncera alors la moindre action du robot, ainsi que les éventuels problèmes. Très appréciable ! Les consommables et l'historique de nettoyage peuvent également être suivis.
Une fonction que j'apprécie beaucoup: la protection enfant, qui verrouille les boutons physiques du robot. Si mes enfants ont passé l'âge de jouer avec les robots, mon chien est devenu un expert pour les déclencher :p
Faisant partie de l'écosystème Xiaomi, il est également possible de déclencher des actions selon d'autres critères, comme l'activation de l'alarme par exemple. Côté intégration, notons la compatibilité avec les assistants Google et Amazon, pour piloter le robot à la voix.
L'application est simple et intuitive et permet également de gérer plusieurs appareils de l'écosystème Xiaomi.
L'expérience de nettoyage est globalement positive. Pendant la période de test, le robot a toujours terminé chaque cycle, en évitant les obstacles, les moquettes hautes et en nettoyant presque toute la surface. Il faut dire qu'avec une puissance d'aspiration montant jusqu'à 4000Pa, il dépote. Utilisé en mode turbo, il a une excellente capacité à collecter la poussière et les débris, ainsi que les poils d'animaux et les cheveux qui, s'ils sont trop longs, ont tendance toutefois à s'entortiller aussi bien dans la brosse latérale que dans la centrale. Et oui, nous avons là une brosse à poils, et non une brosse silicone comme sur d'autres modèles pensés pour les animaux de compagnie. Le petit outil de nettoyage s'avère alors très pratique pour les retirer facilement.
Le bruit maximum est d'environ 68dB, ce qui assure un bon confort d'utilisation et n'est pas trop gênant. C'est surtout lors du transfert dans la station de vidage qu'il se fait entendre: un débit d'air de 16500 Pa se charge de transférer tous les débris dans la station en moins de 10s. Je n'ai pas chronométré, mais c'est effectivement très rapide !
A noter au passage que le système de vidage dispose ici de deux voies. Combiné avec la puissance d'aspiration, cela permet de vider parfaitement tout le bac à poussière du robot, sans aucun blocage. J'ai en effet eu l'occasion de tester certaines stations de vidage qui avaient tendance à parfois se boucher. Ici, après un mois d'utilisation chaque jour, je n'ai jamais eu à intervenir sur la station.
Les performances de lavage sont bonnes mais le système de lavage est basique et le réservoir d'eau aux dimensions réduites permet de nettoyer avec le débit maximum environ 60 mètres carrés de surface. Il convient pour un entretien régulier, mais ne remplace pas une serpillière pour les tâches séchées. Il est dommage que cette version haut de gamme n'intègre pas le système de vibration de la MOP du modèle Mop 2 Pro, qui génère 10 000 vibrations / minutes pour nettoyer efficacement les tâches 🙁
L'unique brosse latérale fait un bon travail de collecte de la poussière le long des bords de la pièce, mais l'absence d'une deuxième brosse se fait surtout sentir dans les coins. Au final, l'expérience de nettoyage est excellente et la base auto-videuse permet de limiter l'intervention humaine pour la vidange du réservoir à poussière.
Le Xiaomi Mi Mop 2 Ultra est conçu pour nettoyer des appartements et des maisons plutôt grands, allant jusqu'à 240 mètres carrés. La grosse batterie de 5200 mAh, désormais un standard sur les robots moyen et haut de gamme, permet d'atteindre 180 minutes d'aspiration en mode silencieux, mais approche les deux heures en mode turbo. Lors de mes tests sur une maison d'environ 80 mètres carrés, il a couvert 35 mètres carrés de surface utilisable dans un temps compris entre 35 et 40 minutes, perdant environ 30% d'autonomie à chaque cycle. Il devrait donc convenir à la majorité des habitations.
Le capteur 3D ToF pour la détection des obstacles fonctionne très bien pendant la journée et même avec une faible luminosité, alors que dans les environnements complètement sombres, il a un peu plus de difficultés. Lorsqu'un obstacle est détecté, il n'est pas signalé par l'application, comme le font les iRobot Roomba J7 + ou le Roborock S7 MaxV, mais simplement évité. On ne se rend donc pas trop compte de l'utilisation de cette technologie, mais étant donné que le robot ne s'est jamais bloqué, malgré la présence de câbles, de chaussures, et de banc de bar de forme conique, elle semble faire parfaitement son travail ! Et son système lui permet également d'anticiper les espaces à faible hauteur, lui évitant ainsi de rester coincé en dessous.
A l'utilisation, ce robot se montre très efficace. Il trouve parfaitement son chemin, évite tous les obstacles, et ne se perd jamais. Sa technologie 3D d'évitement d'obstacle semble donc très bien fonctionner. L'aspiration fonctionne très bien, et la station de vidage est un vrai plus, qui permet de rendre le robot quasi autonome, avec un vidage du sac à poussière à prévoir une fois par mois environ (en fonction de la surface et du niveau de saleté).
L'utilisation d'une brosse en silicone aurait pu être pratique pour éviter les cheveux et poils enroulés autour de la brosse. Mais surtout, mon regret et d'avoir une “bête” MOP trainée à l'arrière du robot, comme beaucoup d'autres modèles. Certes on a un réservoir d'eau et il est possible de gérer la quantité d'eau pour humidifier la MOP, mais la MOP sonique de la version Pro aurait sans doute été plus efficace. La technologie sonique utilisée en tout cas chez Roborock avait en tout cas montré une nette amélioration sur le lavage par rapport à une MOP statique.
Reste maintenant le tarif, qui pique un peu, puisque le robot est vendu seul 599€, et que la station est vendue en option au tarif de 249€. Soit un tarif complet qui frôle les 850€. On peut malgré tout trouver l'ensemble un peu moins cher, comme sur Rue du Commerce à 741€ actuellement. Un tarif qui reste toutefois élevé, je trouve, comparé à un Dreame Bot W10 qu'on trouve même un poil moins cher aujourd'hui, et qui lui est doté d'une vraie station de lavage, très efficace, tout en ayant une aspiration et une intelligence qui n'ont pas à rougir. En plus, ce Xiaomi Mi Mop 2 Ultra est issu du même fabricant, puisqu'on peut lire très distinctement sur son dessous qu'il a été fabriqué par Dreame Technology. Bref, c'est un excellent appareil, mais au prix trop élevé à ce jour, compte tenu de ce qu'il est possible de trouver aujourd'hui chez la concurrence.
Ce Xiaomi Mi Mop 2 Ultra se montre être un robot aspirateur efficace et pratique. Sa technologie 3D d'évitement d'obstacle fonctionne parfaitement. Malheureusement son tarif est aujourd'hui un peu élevé face à une concurrence qui innove et propose elle aussi des tarifs très agressifs.
«
Tags :







Toutes les marques citées, noms de produits ou de services, ainsi que les logos sont les propriétés de leurs sociétés respectives.
L’auteur ne saurait être tenu responsable d’un quelconque dommage subi, manque à gagner ou d’une quelconque perte de données consécutives à une manipulation décrite dans ce blog. Nous déclinons également toute responsabilité vis-à-vis des erreurs ou omissions détectées sur ce blog. Nous nous engageons, sans aucune obligation, à modifier le contenu, à améliorer le blog et à corriger toute erreur ou omission, à tout moment et sans préavis. Nous nous efforcerons d’actualiser les informations en temps utile sans toutefois être responsables d’éventuelles inexactitudes.

source

Catégorisé: